Maltraitance : 36 Bichons sauvés dans le Cher

LUNDI 03 JUIN 2013 
Bichons maltraités

Le 29 mai dernier, des gendarmes ont découvert avec horreur 36 chiens de type Bichon dans un état lamentable dans un élevage de Bruère-Allichamps (18).

36 chiens entre la vie et la mort

Des conditions de vie au-delà de l’imaginable.Maltraitéssous-alimentésélevés dans leurs excréments dans l’obscurité d’une maison délabrée depuis quatre ans, 36 pauvres chiens ont frôlé la mort. Emprisonnés dans des boules de nœuds de poils et d’excréments qui leur collaient au corps, certains d’entre eux n’avaient même jamais vu la lumière du jour !

Les Bichons auraient encore pu (sur)vivre longtemps dans cet enfer s’ils n’avaient pas été découverts… par hasard ! Ce sont en effets des gendarmes de Saint-Armand-Montrond qui ont permis de les sauver lorsqu’ils ont placé en garde-à-vue le propriétaire de cet « élevage » pour des faits sans rapport avec les animaux. C’est en se rendant dans son petit pavillon délabré qu’ils ont alors trouvé la quarantaine de chiens.

Les refuges cherchent des familles d’accueil

Face à des animaux si mal en point, le Parquet de Bourges a aussitôt ordonné leur saisie et les a confiés à deux structures soutenues par la Fondation 30 Millions d’Amis : la SPA du Cher et le refuge de Beauregard à Saint-Eloi (58). Les Bichons, tous adultes hormis deux chiots de 4 mois, sontincroyablement sociables malgré ce qu’ils ont vécu. Ils passent actuellement des examens vétérinaires afin de détecter d'éventuelles maladies, mais sont d'ores et déjà à la recherche de familles d’accueil en attendant de pouvoir être adoptés.

Plainte pour abandon

Quant au propriétaire de « l’élevage », qui n’était pas déclaré en préfecture comme l’exige le Code de l’Environnement, il devra répondre de ses actes devant la Justice.

La Fondation 30 Millions d’Amis a en effet porté plainte contre ce tortionnaire pour abandon.

> Pour tout renseignement, contacter la SPA du Cher (18) au 02 48 24 13 32 ou le refuge de Beauregard (58) au 03 86 61 30 60.

LUNDI 03 JUIN 2013 
Bichons maltraités

Le 29 mai dernier, des gendarmes ont découvert avec horreur 36 chiens de type Bichon dans un état lamentable dans un élevage de Bruère-Allichamps (18).

36 chiens entre la vie et la mort

Des conditions de vie au-delà de l’imaginable.Maltraitéssous-alimentésélevés dans leurs excréments dans l’obscurité d’une maison délabrée depuis quatre ans, 36 pauvres chiens ont frôlé la mort. Emprisonnés dans des boules de nœuds de poils et d’excréments qui leur collaient au corps, certains d’entre eux n’avaient même jamais vu la lumière du jour !

Les Bichons auraient encore pu (sur)vivre longtemps dans cet enfer s’ils n’avaient pas été découverts… par hasard ! Ce sont en effets des gendarmes de Saint-Armand-Montrond qui ont permis de les sauver lorsqu’ils ont placé en garde-à-vue le propriétaire de cet « élevage » pour des faits sans rapport avec les animaux. C’est en se rendant dans son petit pavillon délabré qu’ils ont alors trouvé la quarantaine de chiens.

Les refuges cherchent des familles d’accueil

Face à des animaux si mal en point, le Parquet de Bourges a aussitôt ordonné leur saisie et les a confiés à deux structures soutenues par la Fondation 30 Millions d’Amis : la SPA du Cher et le refuge de Beauregard à Saint-Eloi (58). Les Bichons, tous adultes hormis deux chiots de 4 mois, sontincroyablement sociables malgré ce qu’ils ont vécu. Ils passent actuellement des examens vétérinaires afin de détecter d'éventuelles maladies, mais sont d'ores et déjà à la recherche de familles d’accueil en attendant de pouvoir être adoptés.

Plainte pour abandon

Quant au propriétaire de « l’élevage », qui n’était pas déclaré en préfecture comme l’exige le Code de l’Environnement, il devra répondre de ses actes devant la Justice.

La Fondation 30 Millions d’Amis a en effet porté plainte contre ce tortionnaire pour abandon.

> Pour tout renseignement, contacter la SPA du Cher (18) au 02 48 24 13 32 ou le refuge de Beauregard (58) au 03 86 61 30 60.